À propos

En faveur d'une gestion participative !

Comment cela se passe-t-il, pour un vice-président Opérations et entretien, notamment en termes de santé-sécurité au travail (SST), quand on fait partie d’une usine de classe mondiale qui, bon an, mal an, emploie plus de 1100 personnes (incluant plus de 150 employés de sous-traitants) ? Voilà ce que nous dévoile le nouveau président du conseil d’administration du Centre patronal, M. Claude Gosselin.

M. Gosselin œuvre à Aluminerie Alouette depuis les débuts de celle-ci, en 1992. Bachelier en relations industrielles de l’Université Laval, il a été, tour à tour, conseiller Rémunération et avantages sociaux, superviseur, surintendant à l’opération et directeur du Personnel et formation, puis vice-président Ressources humaines et affaires corporatives, avant d’accéder, en 2012, à la vice-présidence Opérations et entretien de l’organisme. Il est maintenant responsable des secteurs Usine d’anodes, Électrolyse, Centre de coulée et énergie, Entretien et Services aux salles de cuves, Entretien et fiabilité, et Manutention et captation. « Annuellement, mentionne-t-il, nous produisons près de 600 000 tonnes d’aluminium, destinées principalement pour l’Europe et les États-Unis. Alouette est reconnue pour son efficacité énergétique et sa performance organisationnelle. Nos employés sont très motivés et nos clients très satisfaits. »

Métal léger, appelé « l’or gris », l’aluminium sert, entre autres, dans les transports, la construction, les produits d’emballage, la production de cannettes de boissons gazeuses et de bière, et les items d’usage quotidien tels que les meubles de jardin. Ses propriétés de conductivité sont très appréciées et il peut être recyclé presque indéfiniment.

Pourquoi Aluminerie Alouette s’est-elle établie à Sept-Îles ? En raison de son port de mer en eau profonde, d’une main-d’œuvre qualifiée et de la proximité de grands réseaux électriques. Elle constitue d’ailleurs le principal employeur de la région. Fruit d’un consortium international, elle regroupe cinq partenaires : Austria Metall (Autriche), Hydro Aluminium (Norvège), Investissement Québec, Marubeni (Japon) et Rio Tinto Alcan (Canada).

Poursuivre l’amélioration de la performance organisationnelle constitue un des principaux défis de M. Gosselin. « En effet, souligne-t-il, nous sommes en perpétuels changements, la gestion du risque et l’amélioration de nos processus sont très importants pour nous. Nous allons chercher les meilleures pratiques. Nous opérons 24 heures sur 24. Nos cuves ne peuvent être arrêtées et nous en avons 594. Il faut que chacun demeure vigilant en tout temps et prenne garde à ne pas s’habituer au risque. Nous favorisons une gestion participative où l’on privilégie la communication, le travail d’équipe, la polyvalence, le professionnalisme et l’attitude progressive. Nous sommes reconnus pour l’excellence de nos façons de procéder. »

Alouette considère la SST, l’amélioration continue, la protection de l’environnement et l’engagement social comme des incontournables d’une croissance économique durable. La formation se situe d’ailleurs au cœur des activités de l’organisme. Pour M. Gosselin, les problèmes que les employés soulèvent sont très importants. « Nos comités de santé et sécurité, précise-t-il, sont très actifs. Nos systèmes de gestion et de déclaration des déviations (ouf !) sont très bien rodés. Chacun est responsable de sa sécurité et de celle de ses collègues, et participe aux audits, qui sont bonifiés régulièrement. Les déviations ne sont pas tolérées. »

Quelle est la vision du succès de M. Gosselin ? « Pour moi, dit-il, c’est lorsque l’on réussit à mobiliser les gens vers un objectif et qu’on l’atteint. La somme des petits succès en engendre un grand. » Et comment mobilise-t-il ses gens ? « Entre autres, poursuit-il, par de la formation. Nos employés participent à plusieurs sessions de formation annuellement. On leur communique notre vision, ce qui se passe dans l’industrie, les indices mondiaux en termes de prix, on leur explique les enjeux, nos défis, etc. On veut s’assurer de la pérennité de l’entreprise. Aussi, chaque équipe a ses propres indicateurs de performance et peut se mesurer. À chaque début de quart de travail, il y a des rencontres de sécurité. Nous sommes très à l’écoute des besoins émis. Et nous ne lésinons pas sur les mesures correctives à mettre en place. »

Pour le vice-président Opérations et entretien, il est primordial de produire au plus bas coût possible, en appliquant une politique environnementale et de qualité. Alouette représente un investissement de 3 milliards de dollars. M. Gosselin voit à la coordination de toutes les étapes de production. Pour lui, une bonne culture en SST importe beaucoup. « Tous contribuent, ajoute-t-il, à l’identification des risques. Chacun a le devoir de devenir autonome et de souligner ce qui ne va pas. À la suite d’un événement, les enquêtes et analyses d’accident sont réalisées pour apporter les changements appropriés, le plus tôt possible. Aussi, une fois par semaine, le comité de direction de l’entreprise exerce un suivi en matière de SST. Nous sommes certifiés ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001. Notre système de management est bien implanté. Nous obtenons une très bonne collaboration de notre personnel. »

« Pour nous, poursuit-il, le Centre patronal, c’est une belle coalition d’associations d’employeurs. Il permet d’améliorer l’ensemble de la performance SST dans les entreprises. Grâce à lui, elles peuvent accéder à un réseau de connaissances permettant de grandir en santé-sécurité. Aucun travail ne mérite d’être fait si on risque de se blesser. La ligne hiérarchique doit croire en la santé-sécurité et, la direction, allouer les budgets nécessaires. En SST, le leadership, c’est aussi une nécessité. Les accidents n’arrivent pas qu’aux autres ! »

M. Gosselin siège au CA du Centre patronal depuis 2010. Il avait été mis en candidature par l’Association de l’aluminium du Canada. Souhaitons-lui un franc succès à la présidence du conseil.



Nous sommes le seul regroupement d’associations d’employeurs entièrement voué à la formation et à l’information en santé et sécurité du travail.

septembre 2017

Mois suivant
D L M M J V S
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST