Infos SST

Repérer, rapporter et enquêter les incidents au travail mais, surtout, effectuer un suivi !

Janvier 2015

Fréquemment, plusieurs incidents surviennent au travail. Or rarement font-ils l’objet d’une enquête et analyse approfondie. Faut-il attendre qu’un accident grave survienne pour s’y intéresser ?

En tant que nouveau coordonnateur en santé et sécurité du travail chez le fabricant W, vous voulez connaître le genre d’accidents du travail qui s’est produit dans cette entreprise antérieurement. Vous consultez alors le rapport annuel des statistiques de l’année précédente en matière d’accident et d’incident et vous constatez une hausse de 40 % relativement au travail en hauteur, mais aucune analyse n’apparaît au dossier.

Dans ce même rapport, vous constatez qu’il y a eu plusieurs fuites du produit XXX au département Y, alors qu’un seul événement a été décrit et fait l’objet d’une mesure corrective, ce qui est un manque.

Puis, vous examinez les comptes rendus des réunions mensuelles de sécurité, et notez qu’un opérateur expérimenté a indiqué qu’un problème était survenu lors d’un redémarrage de l’unité A, alors que l’unité B était arrêtée pour de la maintenance. Le débit suggéré dans la procédure de démarrage était trop élevé. Aucun autre renseignement ne figure au dossier.

Somme toute, aucune de ces situations n’a fait l’objet d’un suivi approfondi. Mais comment agir par rapport aux incidents qui représentent des « signaux faibles » ou « annonciateurs » de plusieurs graves accidents ?

D’abord, établir une procédure

Toutes les entreprises devraient émettre, dans un premier temps, une procédure de déclaration des incidents et des accidents. En effet, tout événement qui s’écarte des conditions normales de fonctionnement et peut entraîner des effets négatifs sur la sécurité, la santé, l’environnement ou les biens de l’entreprise devrait être rapporté au superviseur immédiat. Particulièrement, tous les incidents impliquant des substances dangereuses devraient être signalés et corrigés, y compris les activités des sous-traitants et des transporteurs.

Favoriser la participation

L’entreprise, dans ses orientations, et les superviseurs, de par leurs responsabilités en santé-sécurité, devraient voir à inciter les travailleurs à rapporter toutes les situations anormales rencontrées dans le milieu de travail. Il faudrait leur rappeler fréquemment que leur collaboration est très importante !

Vos employés savent-ils reconnaître les dangers ? sous toutes les formes ? partout où ils se trouvent ? Ont-ils déjà reçu de la formation à ce sujet ? Ont-ils besoin qu’on leur rappelle certaines notions, qu’on leur donne des exemples ? Savent-ils comment réagir vis-à-vis un danger, puis le maîtriser ? Sauraient-ils agir en cas d’urgence ?

La maîtrise des risques passe par la détection des incidents, tout comme le maintien de la performance en prévention. Pour éviter des accidents majeurs, tout le personnel doit se tenir à l’affût des signaux (incidents, situations dangereuses, déviations ou anomalies) qui pourraient conduire, si rien n’est entrepris, à des blessures graves, voire à des décès et à des catastrophes !

Le rôle des superviseurs

Vos superviseurs prennent-ils le temps d’écouter leurs employés ? Sont-ils attentifs aux personnes qui « tirent la sonnette d’alarme », en transmettant une information potentiellement pertinente, prédictive d’un accident ? Comment agissent-ils alors : enquêtent-ils ? Leurs analyses sont-elles bien effectuées, approfondies ? Des correctifs sont-ils apportés pour éviter que des événements similaires se reproduisent ?

Les incidents représentent des sources d’information importantes et sérieuses indiquant que des dangers ne sont pas complètement maîtrisés.

La formation

En tant que coordonnateur, une analyse des besoins de formation pour les employés et les superviseurs s’impose. Ils doivent continuellement penser prévention pour bien maîtriser les risques d’accident en entreprise.

Les incidents : les gérer !

La déclaration des incidents constitue un bon moyen pour parvenir à maîtriser les risques d’accident. Il faut prendre le temps d’écouter les employés et d’enquêter, puis corriger toute situation déviante. Cela peut sauver des vies et, assurément, avec le temps, favoriser une culture positive en santé et sécurité du travail dans l’entreprise.

Le contrôle des risques

Pour favoriser une bonne gestion de la santé-sécurité, il importe de voir à ses risques. Pour vous aider à les identifier et à les contrôler, le Centre patronal offre des formations utiles pour les superviseurs, les membres de comité de santé et sécurité, et les employés. Pour de l’information à ce sujet, voyez notre catalogue.

Note – Les entreprises membres des associations partenaires du Centre bénéficient de tarifs avantageux. Pour en profiter, vous êtes invité à devenir membre d’une de ces associations ou membre associé. Pour plus d’information : 514 842-8401.



Nous sommes le seul regroupement d’associations d’employeurs entièrement voué à la formation et à l’information en santé et sécurité du travail.

septembre 2017

Mois suivant
D L M M J V S
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST