Infos SST

Travaux à chaud : êtes-vous en contrôle?

Mars 2016

Le travail à chaud réfère à tous les travaux utilisant une flamme nue ou produisant de la chaleur ou des étincelles comme le soudage, le meulage, la métallisation à chaud et même, le dégel des canalisations. Pour éviter que ce type de travaux fasse partir votre entreprise en fumée, un programme de gestion du travail à chaud est requis. Que doit-il contenir?

Le travail à chaud réfère à tous les travaux utilisant une flamme nue ou produisant de la chaleur ou des étincelles comme le soudage, le meulage, la métallisation à chaud et même, le dégel des canalisations1. Puisque dans les milieux de travail l’on trouve fréquemment du combustible comme du bois, du carton ou des matières inflammables, une simple soudure de 5 minutes, effectuée dans un endroit non prévu pour ce type de travail, peut mener à un incendie. Pour limiter ce risque, l’idéal est de trouver une solution de rechange au travail à chaud. Cependant, si cela n’est pas possible, comme dans le cas d’une réparation par soudure sur un équipement, sachez qu’il n’y a pas de place à l’improvisation.

Pour maîtriser ou éliminer les risques d’incendie reliés au travail par point chaud, l’entreprise doit se doter d’un programme de gestion du travail à chaud. Ce dernier devrait contenir entre autres :

  1. Le champ d’application précisant :
    • les types d’activité visés par le travail à chaud
    • les endroits où le travail à chaud est permis
    • les moments appropriés pour le faire
  2. Des procédures allant de la planification des travaux à chaud à la surveillance après travaux, en incluant, bien sûr, la ou les personnes pouvant autoriser de tels travaux et le personnel dont la présence est requise durant et après le travail à chaud.
  3. La formation des différents acteurs impliqués dans les travaux à chaud tels les employés, les superviseurs, le personnel d’entretien, les surveillants, etc. Chacun doit connaître son rôle et recevoir une formation appropriée. Par le fait même, les procédures découlant de votre programme de gestion des travaux à chaud doivent être communiquées au personnel.

Si vous ne voulez pas que vos travaux de soudage ou de meulage, pour ne nommer que ceux-là, fassent partir votre entreprise en fumée, sachez que le Centre patronal SST offrira les 26 et 27 avril prochain une matinée prévention, intitulée Travaux à chaud : de la préparation à la surveillance après travaux. M. Philippe Rouleau, conseiller en santé et sécurité du travail à l’Association de la santé et de la sécurité des pâtes et papiers et des industries de la forêt du Québec, vous fournira des pistes de réflexion et les outils nécessaires à l’élaboration, à l’application et à la gestion de mécanismes de prévention concernant les travaux à chaud, dans le respect de la règlementation en vigueur.



1. Code national de prévention des incendies

 

Poste à pourvoir

Directeur de l’administration

mai 2016

Mois suivant
D L M M J V S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2016 Centre patronal SST