Infos SST


Ne vous laissez pas engourdir par le froid !

Archives

(Révisé en juillet 2012)

Les dangers liés à l’exposition au froid peuvent se limiter à certaines parties du corps ou être généralisés. En premier lieu, on parle d’engourdissements avec perte de dextérité pouvant aller jusqu’à des engelures, et survenant aux extrémités du corps (orteils, doigts, nez, oreilles, joues). Dans le deuxième cas, il s’agit de l’hypothermie qui survient lorsque la personne n’arrive plus à maintenir sa température interne, ce qui pourra occasionner des troubles de conscience (baisse de la vigilance), le coma et, dans les cas graves, le décès.  

Aussi, il est faux de croire que la sensation de froid est strictement liée à la température mesurée au thermomètre. En effet, la vitesse du vent, le taux d’humidité de l’air, la dépense énergétique liée à la charge de travail, l’habillement, etc., sont autant de facteurs à considérer pour éviter les situations de contraintes thermiques par le froid. Pour aider à prévenir les effets néfastes du froid, des mesures préventives d’ordre technique (abris chauffés, poignées recouvertes d’un isolant thermique, etc.), administratif (réorganisation du travail, alternance travail-réchauffement, etc.) et personnel (plusieurs couches de vêtements protecteurs, repas équilibrés, apport suffisant de liquides chauds, etc.) doivent être mises en place. 

Vous devez également former et informer tous les employés appelés à travailler dans des environnements froids sur des questions telles que : les symptômes liés à l'exposition au froid, les pratiques de travail sécuritaires, l’habillement adéquat ainsi que les mesures d’urgence.

Au Québec, la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) précise les obligations générales de l’employeur afin de protéger la santé, la sécurité et l’intégrité physique du travailleur (art. 51). Toutefois, il n’existe pas de limites d'exposition maximales pour le travail effectué à l’extérieur par temps froid. Il existe cependant un tableau des temps de réchauffement, élaboré par le Saskatchewan Ministry of Labour Relations and Workplace Safety, qui a été adopté par l’American Conference of Government Industrial Hygienists (ACGIH). Ces lignes directrices recommandent le port de vêtements protecteurs et limitent le temps d'exposition en fonction du facteur de refroidissement éolien : échelle qui tient compte de la température de l'air et de la vitesse du vent (téléchargezle tableau Régime travail/réchauffement pour un quart de travail de quatre heures.

Vous pouvez donc vous inspirer de ce tableau pour déterminer le régime à appliquer lorsqu’une alternance de travail-réchauffement est nécessaire pour vos travailleurs. Il consiste en un horaire qui s'applique à toute période de quatre heures de travail, que l'activité soit intense ou moyenne. Les périodes de réchauffement sont de 10 minutes dans un endroit chauffé et elles ont normalement lieu toutes les deux heures. Pour un travail léger à modéré, on utilisera le régime un cran plus bas (à -35° C pour une tâche avec peu de mouvements et lorsqu’il n’y a pas de vent, on utilisera un régime de 40 minutes de travail au lieu de 55 minutes).

Travailler en toute sécurité à l’extérieur par temps froid est donc possible. Au préalable, il est fondamental d’identifier tous les risques inhérents aux travaux effectués dans un environnement froid et d’envisager les mesures de prévention adéquates.  


 

Références :

Contrainte thermique : le froid, 3e édition revue et corrigée
Avant toute chose, se protéger du froid !

Offre d’emploi

Nous sommes à la recherche d’un conseiller et formateur en SST (volet prévention).

Consultez l’offre

août 2017

Mois suivant
D L M M J V S
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST