Infos SST


Tolérance zéro : mais qu’en est-il des médicaments ?

Archives

(Révisé en août 2009)

Nos procédés de fabrication comportent des tâches qui demandent vigilance et attention, et que nous considérons à risque relativement élevé d’accidents. Nous avons donc élaboré une politique pour contrer toute consommation de drogues et d’alcool sur les lieux de travail. Nous savons par ailleurs que plusieurs de nos employés prennent des médicaments pour traiter des allergies (rhume des foins, pollen, etc.). Nous craignons que ces médicaments puissent affecter leur vigilance. Que faire vis-à-vis cette situation ?

Tout d’abord, il faut faire la distinction entre l’abus de médicaments, qui peut être observé chez certains toxicomanes, et la prise de médication pour soulager des symptômes ou traiter une maladie, ce qui semble être le cas ici. Ceci étant dit, il est vrai que certains médicaments (en vente libre parfois) peuvent avoir des effets sur le système nerveux central (troubles de la vision, de l’attention, de la vigilance, perturbation de l’équilibre), qu’on pense aux médicaments psychotropes, ou encore à la codéine et à certains autres antitussifs, de même que des médicaments contre l’allergie, notamment les antihistaminiques.

Quoiqu’il soit légitime de se demander si ces médicaments ne sont pas dangereux combinés à l’exercice d’un métier ou d’une profession, il faut reconnaître qu’ils sont là pour favoriser la santé. De plus, les données sont encore insuffisantes pour établir le rapport exact entre l’utilisation de médicaments et les accidents du travail.

Néanmoins, il peut s’avérer nécessaire d’intervenir et nous considérons que le principal instrument de gestion en cette matière est l’information. Pour ce faire, certaines règles de conduite peuvent être émises concernant l’utilisation de médicaments. À titre d’exemple, on pourrait responsabiliser les travailleurs relativement à ce phénomène en les sensibilisant sur les aspects suivants :

  • être bien conscients que lorsqu’ils prennent des médicaments, ceux-ci peuvent influencer leur capacité de réaction et de perception;
  • informer leur médecin de leur profession et vérifier avec lui s’il est judicieux d’effectuer certaines tâches ou s’il faut modifier ou réduire la médication;
  • s’informer auprès du pharmacien des effets secondaires des médicaments qu’ils prennent;
  • éviter de boire de l’alcool quand ils prennent des médicaments influençant leurs réactions et leur perception, à cause de l’effet synergique de cette combinaison.

En conclusion, vous avez l’obligation, en tant qu’employeur, de vous assurer que le travail se réalise en sécurité en tout temps et en toute circonstance et, de ce fait, d’intervenir lorsque vous constatez un comportement qui peut porter atteinte à la sécurité sur les lieux de travail. Ceci n’empêche cependant pas de faire appel à la responsabilité individuelle de vos travailleurs.



Nous sommes le seul regroupement d’associations d’employeurs entièrement voué à la formation et à l’information en santé et sécurité du travail.

octobre 2017

Mois suivant
D L M M J V S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST