Infos SST

Pandémie de grippe : l'importance d'être préparé

Révisé en août 2013

Il y a quelques années, les médias soulignaient fréquemment le risque d’une pandémie de grippe aviaire qui nous guettait. Force est de constater que, fort heureusement, les pires scénarios prévus n’ont pas eu lieu.  Toutefois, en 2009, la déclaration d’une pandémie de grippe porcine A (H1N1) est venue nous rappeler l’importance d’être bien préparé, même si les conséquences de cette pandémie ont été moindres que prévues. Voici un rappel des enseignements que nous en avons tirés.

QU'EST-CE QU'UNE PANDÉMIE ?

Une pandémie se définit comme une épidémie étendue à toute la population d'un continent, voire au monde entier (Larousse médical). Une pandémie d'influenza est provoquée par une nouvelle souche virale ayant cinq caractéristiques :

  • elle est capable de se multiplier dans l'organisme humain;
  • elle provoque une maladie grave ou des complications sérieuses, voire mortelles;
  • elle se transmet facilement entre humains, entraînant des chaînes soutenues de transmission et des éclosions à l'échelle de populations entières;
  • elle est nouvelle, et la population n'a pas d'immunité contre elle;
  • aucun traitement ni aucune vaccination rapidement accessibles et efficaces n’existent contre elle.

Par contre, elle est limitée dans le temps. Ainsi, la grippe espagnole fut une pandémie qui se déroula en 1918-1919. Elle affecta 1 milliard de personnes et entraîna la mort de 20 à 50 millions d'entre eux (il ne faut toutefois pas oublier, qu'à cette époque, les conditions sociosanitaires ainsi que les soins médicaux disponibles n'étaient pas les mêmes).

Une pandémie se propage très rapidement. À titre d'exemple, la pandémie de grippe espagnole s'est répandue à travers les États-Unis en sept jours et à l'ensemble du monde en trois mois seulement.

La pandémie de la grippe de Hong Kong de 1968, même si elle a eu beaucoup moins de conséquences, a causé la mort d'un million de personnes.

LES CONSÉQUENCES D’UNE PANDÉMIE POUR LES MILIEUX DE TRAVAIL

Dans l’éventualité d’une pandémie de grippe, différents organismes ont préparé des scénarios allant de conséquences minimes jusqu'aux pires. Selon les auteurs et les organismes, le taux d'absence au travail prévisible peut varier énormément (15 à 50 %).

Si une pandémie sérieuse venait vraiment à se déclarer, on peut quand même prévoir les conséquences suivantes sur la société et l'économie :

  • forte proportion de travailleurs pouvant être atteints de grippe;
  • absentéisme élevé dans les entreprises (employés malades ou devant s'occuper des enfants ou, encore, incapables de se rendre au travail);
  • ralentissement de la production et des services;
  • fermeture des écoles et des garderies et annulation des réunions publiques.

COMMENT SE PRÉPARER

Comme les coûts reliés à la préparation d'une éventuelle pandémie sont minimes par rapport à la gestion nécessaire en cas de crise, les milieux de travail ont intérêt à y voir. C'est d'ailleurs ce que recommandent tous les organismes de santé publique. Les organisations doivent en effet se préparer pour limiter les effets d'une éventuelle pandémie.

Il faut notamment prévoir les mesures permettant de limiter la propagation du virus parmi les employés, évaluer les conséquences de l'absentéisme potentiel pour la continuité des opérations de votre entreprise et prévoir les actions en conséquence. La parution, de mai 2006, du très sérieux Harvard Business Review souligne d'ailleurs que le plan traditionnel de continuité des opérations doit être repensé. Il faut passer des stratégies protégeant les infrastructures (à la suite d'une menace localisée comme un incendie, une inondation, une émeute) à celles axées sur la protection des employés, et sur leur habileté à continuer le travail pendant une période de crise prolongée. Il est donc souhaitable, pour les milieux de travail, de se préparer à une pandémie.

Dans les premières étapes de sa préparation, une entreprise doit identifier une personne ou un comité pour coordonner les travaux de prévention et de réponse en cas de pandémie.

Les stratégies à retenir dans un plan d'atténuation du risque et de continuité des opérations doivent comprendre, entre autres, les éléments qui suivent.

Aspects reliés au personnel (prévention et gestion) :

  • Communication (bien informer le personnel pour contrer la peur et clairement établir les faits)
  • Formation des employés
  • Mesures d'hygiène (par exemple, le lavage de mains)
  • Équipements de protection (gants, masques)
  • Mesures pour augmenter la distance sociale (ex. : télétravail)
  • Politiques pour les employés exposés
  • Identification du personnel essentiel
  • Déplacement du personnel
  • Politique pour les absences
  • Gestion de l'absentéisme

Aspects reliés aux opérations :

  • Approvisionnement des matériaux ou services essentiels
  • Répercussions sur la production 
  • Ralentissement des activités
  • Répercussions sur les réseaux de distribution

Toutes les organisations devraient se préparer pour être en mesure de réagir promptement et adéquatement en cas d'urgence ou de crise. Une pandémie de grippe fait partie des risques qui doivent être pris en compte dans la planification des mesures d'urgence. Et si, par bonheur, cette pandémie ne se produit jamais, l'analyse et la préparation que vous aurez effectuées serviront pour d'autres situations potentiellement perturbantes pour votre entreprise. Un peu de planification ne nuit jamais !

POUR EN SAVOIR PLUS

Il existe une quantité phénoménale de sources de renseignements disponibles sur les pandémies de grippe. Pour vous y retrouver plus facilement, voici une courte liste des principaux sites utiles.

juin 2017

Mois suivant
D L M M J V S
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST