Infos SST

Des rencontres de sécurité qui se démarquent !

Révisé en juin 2014

Comment vous sentez-vous avant d’animer une rencontre de sécurité ?  Pour plusieurs superviseurs, l’idée d’une telle rencontre constitue une véritable source de stress. Des questions comme : « est-ce que mon sujet va les intéresser ? », « est-ce que ça va donner quelque chose ? » ou « est-ce que ma rencontre va se transformer en séance de revendications ? », en ont tenu éveillés plus d’un la nuit ! Voici quelques idées pour vous préparer de façon simple et structurée !

Est-ce que le sujet va les intéresser ?

Afin de prendre le contrôle, il faut d’abord avoir des réponses qui vont vous mettre en confiance.  Pour obtenir une réponse satisfaisante à la question « est-ce que le sujet va les intéresser ? », commencez votre réflexion en vous branchant sur ce qui se passe dans votre entreprise.  Par exemple, une enquête d’accident ou, mieux, d’un quasi-accident, a peut-être mis en lumière des risques particuliers reliés à certaines tâches : conduite de chariots élévateurs, manutention de pièces longues et lourdes, cadenassage, tenue des lieux, etc.  Pourquoi ne pas vous en servir ? Une rencontre de sécurité portant sur une situation vécue dans l’entreprise suscitera l’intérêt du participant, car il se sentira directement concerné.

Ces rencontres peuvent être animées à partir de photos et de vidéos qui reconstituent les événements de façon claire et objective. On peut même faire un jeu du type « cherchez l’erreur », en présentant des photos de situations à risque et en demandant, aux participants, de se lever pour identifier « les anomalies ». Qui a dit que les rencontres nécessitaient que vous soyez seul à travailler ? La discussion qui suivrait cet exercice pourrait être très dynamique. Ainsi, vous pourriez sensibiliser le groupe sur certaines mesures préventives à adopter et vérifier si d’autres correctifs pourraient être apportés, ou si ceux en place auraient avantage à être bonifiés.

Est-ce que ça va donner quelque chose ?

Afin de voir des changements en matière de prévention, consulter les employés peut contribuer à ce qu’ils se sentent davantage concernés par les mesures préventives à adopter. Par exemple, leur rétroaction sur les solutions proposées, en lien avec l’accident présenté, favorise un choix de correctifs adaptés aux besoins du milieu de travail. Si les mesures préventives ont du sens pour eux, ils risquent davantage de les intégrer dans leur quotidien. Il est toutefois primordial de leur expliquer qu’il est possible que certaines de leurs suggestions ne soient pas retenues, mais que toutes seront sérieusement évaluées, afin de faire le choix le plus approprié, avec les moyens dont dispose l’entreprise. Une réunion pour expliquer les choix sera de mise afin qu’ils comprennent votre démarche. L’idée est de faire en sorte qu’ils sentent que des efforts sont déployés pour améliorer la SST, ce qui les motivera sans doute.

Néanmoins, en présentant les bons coups en SST avec des photos prises « avant » les correctifs et « après », vous démontrez que les rencontres de sécurité peuvent porter des fruits ! Les employés doivent d’abord se sentir interpellés dans les situations présentées et constater que les correctifs apportés améliorent leur quotidien au travail.

Est-ce que ma rencontre va se transformer en séance de revendications ?

Bien entendu, pour éviter que la réponse soit oui, il faut définir les limites. La préparation d’un ordre du jour peut ici vous être particulièrement utile. L’ordre du jour, c’est quoi ? C’est le découpage dans le temps des principaux points qui seront abordés. Voici un exemple.

Rencontre mensuelle SST

 De : Roger Bontemps

 À : Arnold Letof, Claudette Sansoucis, Agnès Léveillée, Franco Dinovo,

 c.c. M. Claude Leduc (directeur d’usine)
 Mme Chantal l’Espérance (coordonnatrice SST)


Contenu

Durée

 1) Ouverture et présentation de l’ordre du jour

 2) Suivi de la dernière rencontre SST

 3) Présentation des statistiques mensuelles

 4) Le sujet du mois : le quasi-accident avec le chariot élévateur
 à l’expédition
     4.1 Retour sur le quasi-accident pour mieux comprendre
     4.2 Les règles de sécurité : tous doivent faire leur part
     4.3 Recherche d’idées pour prévenir cette situation à risque

 5) Tour de table, commentaires, divers 

(8 h - 8 h 05)

(8 h 05 - 8 h 10)

(8 h 10 - 8 h 15)

(8 h 15 - 8 h 30)





(8 h 30 - 8 h 35)

Ainsi, les participants, à votre rencontre, verront que vous ne pouvez pas tout régler et que l’objectif est de cibler des situations précises, afin de pouvoir apporter des solutions, sans s’éparpiller. Aussi, inscrire les points à l’ordre du jour (ex. : sur un tableau), lors de la rencontre, permettra aux participants de voir le temps qu’il reste pour couvrir les points prévus. Idéalement, il faudrait qu’ils reçoivent l’ordre du jour quelques jours avant la rencontre, afin qu’ils aient le temps de réfléchir à la question.

Si, pendant la rencontre, une personne désire discuter d’un sujet qui ne fait pas partie de l’ordre du jour, interrompez-la poliment, en lui disant que vous allez, si le temps le permet, en discuter à la fin. Puis, notez ce sujet à l’ordre du jour. Si le temps ne le permet pas, avisez-la que vous en discuterez avec elle après la rencontre. 

Selon les participants à l’ordre du jour (Arnold Letof), il est possible que vous ayez à gérer des comportements un peu plus difficiles.  Par exemple, certaines personnes prennent trop ou pas assez de place, tandis que d’autres remettent fréquemment plusieurs points en question. Pour vous aider, l’utilisation de certaines phrases clé peut vous permettre d’équilibrer les interventions des participants et d’impliquer ces derniers dans la recherche de réponses. Avant tout, bien connaître son sujet et la façon dont vous voulez le présenter est de mise, afin de rester détendu et concentré : ce qui est essentiel ! Cela vous aidera à mettre en pratique d’autres bonnes habitudes en animation, comme prendre le temps de regarder les participants, recourir à des pauses lorsque vous parlez et, si le cœur vous en dit, utiliser un peu d’humour.

Que ce soit pour une question qui déborde de l’ordre du jour ou pour laquelle vous n’avez pas de réponse, il est nécessaire d’effectuer un suivi. Entre autres, cela pourrait devenir un sujet pertinent pour votre prochaine rencontre, en plus de maintenir votre crédibilité.

On retient 90 % de ce que l’on dit en le faisant

Comme plusieurs recherches confirment que l’on retient 90 % de ce qu’on dit en le faisant nous-mêmes, notre formation Savoir animer des rencontres de sécurité : un « must » pour les superviseurs met à votre disposition un véritable « terrain de jeu » pour vous pratiquer ! Pour vous démarquer, il est important de saisir ce qui touche vos participants. Bien préparé, et avec un peu de pratique, vous augmenterez vos chances de vous réveiller le matin avec un sentiment de confiance, en vous disant que vous avez hâte de présenter le prochain sujet de votre rencontre de sécurité !

 



Nous sommes le seul regroupement d’associations d’employeurs entièrement voué à la formation et à l’information en santé et sécurité du travail.

novembre 2017

Mois suivant
D L M M J V S
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST