Infos SST


Air comprimé : nettoyage de vêtements

Archives

(Révisé en septembre 2009)

Dans notre entreprise, certains employés utilisent  l'air comprimé pour nettoyer l'atelier et leurs vêtements de travail.  Il est déconseillé, semble-t-il, d'utiliser l'air comprimé pour le nettoyage. Est-ce vrai ? Quels sont les risques liés à son utilisation ?

La tentation est forte à tout moment de la journée ou à la fin du quart de travail de nettoyer les surfaces de travail avec de l'air comprimé. C'est rapide et on gagne du temps... Toutefois, on sous-estime souvent la puissance de l'air comprimé. Inévitablement, des particules de métal, de poussières ou de copeaux seront projetées. Comme on ne peut prévoir où se dirigeront ces particules, on s'expose ainsi à plusieurs risques.

Malheureusement aussi, encore trop souvent, on se sert de l'air comprimé pour souffler la poussière de la peau ou des vêtements, ou encore pour taquiner des collègues de travail. Saviez-vous qu'un jet d'air comprimé dirigé contre un collègue peut provoquer la perte de l'ouïe ou d'autres lésions graves ? Beaucoup de travailleurs ne sont pas conscients des dangers reliés à une mauvaise utilisation de l'air comprimé et on croit même que les vêtements (pantalon, chemise) constituent une barrière et une protection suffisante. En plus d'être interdite (Règlement sur la santé et la sécurité du travail, art. 325), voici pourquoi cette pratique est dangereuse : 

  • les particules délogées par l'air comprimé peuvent pénétrer dans les yeux et écorcher la peau. Les dommages causés dépendent de la composition, de la taille, de la forme et de la vitesse de ces particules.
  • une pression élevée d'air comprimé libéré tout près du canal auditif risque de perforer le tympan.
  • l'air comprimé peut également, dans de rares cas, s'infiltrer dans la circulation sanguine par une éraflure ou par un orifice naturel. La présence d'une bulle d'air dans la circulation sanguine, appelée embolie, peut entraîner un coma, une paralysie ou même la mort.

En fait, même le nettoyage d'objets ou d'équipements au jet d'air comprimé ne devrait être utilisé qu'en dernier recours, lorsqu'il n'existe pas de méthode alternative tel l'essuyage ou l'aspiration à l'aide d'une balayeuse avec brosse. Si vous utilisez quand même l'air comprimé d'un compresseur pour le nettoyage de certaines pièces ou de machines, voici les mesures de prévention à prendre :

  • utiliser la plus basse pression d'air possible, toujours inférieure à 200 kpa (30 psi), à moins que le nettoyage ne soit fait dans une cabine conçue pour le nettoyage par jet d'abrasifs et pourvue d'un système d'aspiration (Règlement sur la santé et la sécurité du travail, art. 326);
  • porter des équipements de protection individuelle (protection pour les yeux et le visage, protecteurs auditifs, gants, masque antipoussière);
  • nettoyer les équipements en gardant une distance convenable afin d'éviter que les projections de particules n'atteignent les collègues de travail aux alentours; sinon, utiliser des écrans protecteurs.


Nous sommes le seul regroupement d’associations d’employeurs entièrement voué à la formation et à l’information en santé et sécurité du travail.

décembre 2017

Mois suivant
D L M M J V S
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST