Infos SST

Le bruit : un danger sournois au travail

Mars 2015

Le bruit en milieu de travail représente toujours une source importante de problèmes de santé pour les travailleurs et il n’est jamais simple de limiter ses effets à long terme. Des étudiants en pharmacie de l’Université de Montréal se sont penchés sur les effets néfastes du bruit sur les travailleurs en allant au-delà des problèmes connus de surdité professionnelle. Ils ont aussi identifié des solutions simples pour atténuer l’effet du bruit.

Ci-dessous, nous reproduisons, avec leur permission, leur texte sur le sujet.

La promotion de la santé est au cœur des responsabilités des professionnels de la santé. En tant que futurs pharmaciens, dans le cadre d’un cours portant sur le service à la communauté, nous nous sommes penchés sur la problématique de l’exposition à de hauts niveaux de bruit chez les travailleurs québécois. Nous avons entrepris de rédiger un mémoire portant sur le bruit au travail en ciblant particulièrement le côté législatif, les conséquences physiologiques et psychologiques ainsi que les techniques de réduction de bruit.

La législation en matière du bruit se fait de plus en plus restrictive à travers les pays et la plupart ont maintenant une limite de 85 dB(A) pour un temps d’exposition de huit heures. Au Canada, seul le Québec garde une limite de 90 dB(A). Limiter le bruit est de nos jours une source de problème plus qu’autre chose pour les entreprises. Toutefois, vous verrez qu’il est dans l’intérêt à long terme des employeurs de créer un environnement sonore non dommageable pour la santé de leurs employés.

En effet, il est maintenant grandement connu que le bruit, à une trop haute intensité, occasionne différents problèmes de santé chez le travailleur qui y est exposé pendant une longue période. Ces problèmes peuvent être de nature traumatique ou non.

Par problèmes de santé traumatiques, on sous-entend les problèmes auditifs tels que les acouphènes et la surdité. Les problèmes auditifs affectent une grande proportion des travailleurs. En effet, il est estimé qu’au Québec 400 000 des 2,5 millions de travailleurs risquent de développer ou ont des problèmes d’audition. Bien qu’ils ne soient pas un danger pour la vie des employés, ils peuvent causer des difficultés de communication affectant la qualité de vie des individus atteints.

Cela dit, le bruit ne cause pas uniquement des problèmes auditifs, mais est également un facteur de risque pour des problèmes de santé non traumatiques, plus subtils, mais tout aussi dangereux. Parmi ceux-ci, on mentionne les problèmes de santé cardiovasculaires, les troubles du sommeil et le stress. Par exemple, les travailleurs exposés seraient plus à risque de développer des problèmes d’hypertension ou encore de souffrir d’un infarctus du myocarde.

Toutefois, comment savoir si vos employés sont à risque de souffrir des problèmes précédents ?

Voici quelques éléments qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille.

  • Les travailleurs doivent hausser leur voix pour s’entendre.
  • Il y a eu un accident dans le passé à la suite d’une mauvaise perception d’un signal sonore.
  • On se plaint par rapport à des bruits trop forts.
  • Un employé développe un problème d’audition.
  • Des travailleurs ont déjà rapporté souffrir de bourdonnements ou des sifflements aux oreilles.

Dans un tel cas, que pourriez-vous faire ? Voici quelques idées pour atténuer l’effet du bruit.

  • Choisir des équipements ou des procédures moins bruyants si possible.
  • Former les employés quant à l’utilisation optimale de la machinerie.
  • Bien entretenir la machinerie (remplacement, lubrification et autres). Un entretien régulier peut également prolonger la durée de vie des machines, ce qui engendrerait des économies.
  • Limiter le temps d’exposition aux bruits.
  • Minimiser le nombre de sources de bruit qui fonctionnent en même temps.
  • Toujours commencer par diminuer le bruit à la source et limiter sa propagation. Sinon, utiliser des protections individuelles.
  • Fournir des protecteurs auditifs à ses employés et leur enseigner l’usage approprié de ceux-ci.
  • Promouvoir la santé et sensibiliser les employés aux conséquences néfastes du bruit.

En conclusion, il est important de ne pas négliger le bruit comme facteur de risque pour la santé des employés. Agir sur le bruit peut être un défi de tous les jours. Plusieurs techniques sont disponibles pour atteindre ce but. Bien appliquées, celles-ci peuvent améliorer le bien-être des employés et même l’efficacité de l’entreprise.

Auteurs de ce texte (Étudiants, Faculté de pharmacie, Université de Montréal)

  • Adel Ramdane Bellal
  • Naomi Constantin
  • Jiayao Fan
  • Maxime Filion
  • Julie-Émilie Huot-Marchand
  • Mathew Laquerre
  • Oriane Larouche
  • Maricia Sarkis
  • Karine Liu Te
  • Isabelle Toupin

Note – Le mémoire final sera disponible sous peu et l’accès à ce document sera gratuit par l’envoi d’un courriel à julie-emilie.huot-marchand@umontreal.ca ou via notre page Facebook au https://www.facebook.com/bruitsante.


Références

GOELZER, B., C.H. HANSEN et A.G. SEHRNDT. « Occupational exposure to noise: evaluation, prevention and control », Organisation mondiale de santé, 2001, [en ligne] [http://www.who.int/occupational_health/publications/noise.pdf] (21 janvier 2015)

NÉLISSE, H., M-A. GAUDREAU, J. BOUTIN, F. LAVILLE et J. VOIX. « Étude de la transmission sonore à travers les protecteurs auditifs et application d’une méthode pour évaluer leur efficacité en milieu de travail », Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail, 2010, [en ligne] [http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-662.pdf] (21 janvier 2015)

FLORU, R., JC CNOCKAERT. « Effets non traumatiques du bruit sur la santé, la sécurité et l’efficacité de l’homme au travail », Institut National de Recherche et de Sécurité, 1994, 30 p., [en ligne] [http://www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/HST_ND%201954/$File/ND1954.pdf] (3 octobre 2014)

BABISCH, W. « Stress hormones in the research on cardiovascular effects of noise », Noise Health, 2003, [en ligne] [http://www.noiseandhealth.org/article.asp?issn=1463-1741;year=2003;volume=5;issue=18;spage=1;epage=11;aulast=Babisch] (21 janvier 2015)

HÉTU, R. « Bruit et Société », Bruit et Société, 2010, [en ligne] [http://www.bruitsociete.ca/fr-ca/thematique_cat.aspx?catid=34] (26 janvier 2015)

 



Nous sommes le seul regroupement d’associations d’employeurs entièrement voué à la formation et à l’information en santé et sécurité du travail.

décembre 2017

Mois suivant
D L M M J V S
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST