Infos SST


Troubles de l'humeur et de la personnalité : particularités et enjeux de gestion

Octobre 2014

Le gestionnaire est souvent confronté à un employé ayant un trouble de la personnalité ou un problème de santé mentale. Ses interventions doivent tenir compte des caractéristiques propres à chaque type de trouble, afin de maintenir la cohésion de son équipe de travail. Quelles sont les approches de gestion spécifiques au milieu de travail et lors d’un retour au travail ? Comment valoriser les individus et assurer la bonne performance de son équipe ?

Régulièrement, nous sommes inondés de données statistiques concernant la détresse psychologique. Celle-ci accable 1 Canadien sur 5, occasionne des arrêts de travail de plus en plus nombreux, coûte des milliards de dollars et, plus sombre encore, engendre de la souffrance tant pour les individus aux prises avec un trouble de santé mentale que pour leur famille, leurs collègues, leurs amis.

Il n’est pas dans nos intentions d’aborder ces statistiques dans le présent article, ni de tenter de déterminer les causes et les conséquences de toute cette détresse, mais plutôt d’aider les gestionnaires qui doivent interagir avec une personne qui, par sa condition, perturbe son groupe de travail et rend le climat difficile et moins performant.

Il faut, tout d’abord, déceler les problèmes de santé mentale au travail pour mieux intervenir auprès de l’employé concerné, puis choisir la bonne approche pour conserver le respect de tous en maintenant la consolidation de l’équipe. Une bonne façon d’agir permettra de maintenir l’employé au travail, mais aussi d’utiliser les forces de tous les membres de l’équipe. Une personne qui a besoin de plus de soutien et d’encadrement ne doit pas être isolée.

Une fois le trouble connu, l’intervention du supérieur immédiat devra s’ajuster selon qu’il fait face à un cas de bipolarité, d’anxiété, d’adaptation, de dépression. Encore faut-il qu’il puisse connaître les particularités de chacun de ces troubles ! Il devra déceler si le comportement de l’employé a changé récemment, puis agir avec célérité afin de prévenir une détérioration de son état de santé et de son interaction avec le milieu de travail.

Le gestionnaire ne peut pas jouer les thérapeutes ou l’intervenant en santé mentale : ce n’est pas son rôle. Par contre, il doit soutenir ses employés et son équipe dans leur travail, et les aider à effectuer leurs tâches et responsabilités avec efficacité, compréhension et respect. S’il utilise la bonne approche, il aura un impact beaucoup plus grand dans la poursuite des objectifs de son équipe, tant pour les individus présents, que lors d’un retour au travail d’une personne aux prises avec un trouble de santé mentale.

Bien que plusieurs études ne mettent pas le travail au premier plan des causes d’une détresse psychologique, les sources contemporaines de stress viennent interférer sur les individus et leur présence au travail, tout comme sur leur performance. Le gestionnaire peut contribuer efficacement à réduire une telle détresse en adoptant une approche valorisante et supportante.

Vous désirez en apprendre davantage sur les troubles de l’humeur et de la personnalité, et identifier les meilleures approches de gestion dans ce domaine, le Centre patronal de santé et sécurité offre la formation Troubles de l’humeur et de la personnalité : particularités et enjeux de gestion !

mai 2017

Mois suivant
D L M M J V S
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST