Infos SST


Épipen® et défibrillateur cardiaque : à la portée de tous ?

Mai 2013

Faut-il avoir suivi un cours de secouriste en milieu de travail pour pouvoir utiliser l’Épipen® et le défibrillateur cardiaque, pour venir en aide à un de vos employés souffrant d’une réaction allergique ou d’une défaillance cardiaque?

Depuis l’entrée en vigueur, le 4 avril 2013, du Règlement modifiant le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées dans le cadre des services et soins préhospitaliers d’urgence1, il n’est plus nécessaire, au Québec, d’avoir reçu une formation en premiers soins pour administrer de l’adrénaline, à un tiers, qui est en état de choc anaphylactique. Il est important de noter que seuls l’Épipen® et la première dose du Twinject® peuvent être administrés, car il s’agit d’un mécanisme auto-injecteur.

C’est le même scénario pour procéder à une réanimation cardiorespiratoire en cas d’urgence en utilisant un défibrillateur externe automatisé (DEA) : il n’est plus nécessaire d’avoir reçu, au préalable, une formation. Le DEA est un petit appareil portatif comprenant des électrodes auto-adhésives reliées à l’appareil, qui sont appliquées sur le thorax de la victime. L’appareil analyse automatiquement l’activité électrique du cœur, ainsi que son rythme. Il indique, par la suite, si la défibrillation est nécessaire ou non. Sachez toutefois que la présence d’un DEA en milieu de travail n’est pas obligatoire.

Malgré ces nouvelles dispositions, vous avez toujours, comme employeur, l’obligation d’assurer la présence, en tout temps durant les heures de travail, d’un nombre minimal de secouristes qualifiés, soit un pour 50 travailleurs ou moins dans un établissement (Règlement sur les normes minimales de premiers secours et de premiers soins).

Même si le défibrillateur et l’Épipen® sont maintenant à la portée de tous, il est utile de savoir que vos secouristes ont déjà reçu, lors de leur formation de deux jours, une initiation à l’utilisation du DEA et de l’auto-injecteur d’adrénaline.

Il existe également un aide-mémoire préparé par la CSST, intitulé Protocole pour l’administration de l’épinéphrine, à insérer dans vos trousses de premiers secours. En cas de doute lors d’une urgence en milieu de travail, fiez-vous à vos secouristes!


1 Règlement modifiant le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées dans le cadre des services et soins préhospitaliers d’urgence

Code des professions  (chapitre C-26. 94, par. H)

1. L’article 2 du Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées dans le cadre des services et soins préhospitaliers d’urgence (chapitre M-9, r.2.1) est remplacé par le suivant :
« 2. En l’absence d’un premier répondant ou d’un technicien ambulancier, toute personne peut utiliser un défibrillateur externe automatisé lors d’une réanimation cardiorespiratoire. »

2. L’article 3 de ce règlement est remplacé par le suivant :
« 3. En l’absence d’un premier répondant ou d’un technicien ambulancier, toute personne peut administrer de l’adrénaline lors d’une réaction allergique sévère de type anaphylactique à l’aide d’un dispositif auto-injecteur. »

 

Nous sommes le seul regroupement d’associations d’employeurs entièrement voué à la formation et à l’information en santé et sécurité du travail.

avril 2017

Mois suivant
D L M M J V S
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST