Infos SST

Pendant que vous textez au volant, qui regarde la route ?

Novembre 2013

Texto, Internet, réseaux sociaux… quelle merveille ce téléphone intelligent qui nous permet de rester connecté partout et en tout temps. Avec la période des Fêtes qui arrive à grands pas, vous pourrez même texter vos meilleurs vœux à qui bon vous semblera : tante Anna d’Alberta, oncle Henri de la Gaspésie… Eh oui, partout… sauf au volant! Impossible de regarder simultanément la route et son téléphone sans être distrait et courir le risque d’un accident.

Les chiffres

Au Canada seulement, près des trois quarts des ménages ont indiqué qu'ils possédaient un téléphone cellulaire et la moitié de toutes les liaisons téléphoniques sont maintenant sans fil. De plus, selon l’Association canadienne des télécommunications sans fil, les Canadiens ont échangé 24 milliards de messages texte, ou textos, au premier trimestre de 2013, ce qui suppose une moyenne de 270 millions d'envois par jour. Par ailleurs, le 25 décembre 2012, les Canadiens ont envoyé approximativement 425,4 millions de textos et, le jour de l’An, leurs envois ont atteint 429,4 millions.

Cette tendance ne se manifeste pas qu’ici. Des statistiques provenant de nombreux pays sur l’utilisation du téléphone intelligent démontrent l’attachement, voire la dépendance vis-à-vis cet objet d’hyperconnectivité. On va même jusqu’à nommer ce syndrome FOMO (Fear of Missing Out) ou la peur de rater quelque chose, qui consiste en un besoin incontrôlable d’être constamment en relation avec les autres, d’être joignable à tout moment, d’être au fait des dernières actualités.

Les comportements

Malheureusement, le téléphone intelligent a également bouleversé les comportements sur la route et son usage au volant représente un réel danger. Le téléphone intelligent cumule quatre sources de distraction (auditive, visuelle, physique et cognitive) pouvant détourner l’attention d’un conducteur. Texter en conduisant oblige le conducteur à détourner les yeux pendant 4 à 6 secondes et multiplie le risque d’accident par 23.
 
Un sondage réalisé, en novembre 2012, pour le compte de la Société de l’assurance automobile du Québec révèle que1

  • 99 % des Québécois considèrent qu’écrire ou lire un message texte en conduisant est assez ou très dangereux;
  • 18 % des conducteurs usagers d’un téléphone cellulaire avouent qu’il leur arrive de texter au volant;
  • 67 % des conducteurs qui textent au volant affirment ne pouvoir s’empêcher de lire le message texte, et ce, même s’ils conduisent;
  • 35 % ne pourront s’empêcher d’y répondre dans la même situation.

Selon une enquête dévoilée par l'Association canadienne des automobilistes (CAA), en novembre 2010, l'envoi de textos au volant constitue la plus importante préoccupation des Canadiens en matière de sécurité routière, surpassant même la conduite avec les facultés affaiblies.

Enfin, rappelons que, selon le Code de la sécurité routière, il est strictement interdit de tenir en main un téléphone cellulaire en conduisant. Une telle infraction entraîne une amende de 115 $ (incluant les frais judiciaires) ainsi que 3 points d’inaptitude.

La prévention

Pour éviter le pire et soutenir les changements de comportement, voici quelques solutions.

  • Éteindre son téléphone mobile avant de prendre la route.
  • Utiliser l’application mobile Mode conduite qui permet de bloquer les appels et les textos entrants.
  • Demander à un passager de prendre les appels, de lire ou d'écrire les messages à votre place.
  • Si on doit utiliser un cellulaire, il faut agir en toute sécurité en s’immobilisant dans un endroit où le stationnement est autorisé.
  • Utiliser la technologie « Bluetooth » du véhicule.
  • Si, malgré tout, la tentation est trop forte, avant de prendre la route, pourquoi ne pas déposer son cellulaire dans un endroit hors d'atteinte, comme le coffre arrière de la voiture.

Nous vous invitons à partager ces renseignements avec vos connaissances qui pourraient éprouver l’envie d’écrire leurs vœux de Joyeuses fêtes… en conduisant!


1 Société de l’assurance automobile du Québec, Direction des études et des stratégies en sécurité routière, décembre 2012.



Nous sommes le seul regroupement d’associations d’employeurs entièrement voué à la formation et à l’information en santé et sécurité du travail.

novembre 2017

Mois suivant
D L M M J V S
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Nous joindre:

(514) 842-8401


Pour obtenir de l’information sur les services et les activités

En ligne

© 2017 Centre patronal SST