Violence conjugale et obligations de l'employeur : soutenir et protéger

Tickets
De 260,00 $ à 490,00 $
Tickets ×
Tarif futé jusqu'au 9 mars - Prix membre
Fin des ventes le 2024-03-09 23 h 59 (America/Toronto)
260,00 $ 260.0 CAD
Tarif courant à partir du 10 mars - Prix membre
Début des ventes le 2024-03-10 00 h 00 (America/Toronto)
290,00 $ 290.0 CAD
Tarif courant à partir du 10 mars - Prix non-membre
Début des ventes le 2024-03-10 00 h 00 (America/Toronto)
490,00 $ 490.0 CAD
Accès

Événement Web - Matinée prévention

Prévenir et intervenir dans les contextes de violence conjugale, c'est l'affaire de tous… y compris celle des employeurs. Depuis le 6 octobre 2021, cette obligation est inscrite explicitement au 16e paragraphe de l’article 51 de la Loi sur la santé et la sécurité du travail : l’employeur doit prendre les mesures nécessaires lorsqu’il sait ou devrait raisonnablement savoir que la travailleuse ou le travailleur est exposé à une situation de violence conjugale.

Bien que cette obligation est dorénavant incluse dans la Loi, le sujet demeure délicat, et il n’est pas évident pour un employeur de savoir ce qu’il peut et doit faire dans un tel contexte :

  • Quel est mon rôle, quelles sont mes obligations?
  • Comment discerner les manifestations de violence conjugale en milieu de travail?
  • Comment bien réagir en cas de dévoilement?
  • Quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place pour soutenir et protéger le personnel de mon organisation?

Cet événement en trois parties s'adresse aux gestionnaires et aux professionnels des ressources humaines. Il vise à sensibiliser à la problématique de la violence, à informer quant au rôle de l'employeur en matière de soutien et de protection des employées qui en sont victimes, et à proposer des mesures et des bonnes pratiques à instaurer en milieu de travail.

Date & Heure
19 mars 2024
09 h 00 12 h 00

Événement Web - Matinée prévention

Prévenir et intervenir dans les contextes de violence conjugale, c'est l'affaire de tous… y compris celle des employeurs. Depuis le 6 octobre 2021, cette obligation est inscrite explicitement au 16e paragraphe de l’article 51 de la Loi sur la santé et la sécurité du travail : l’employeur doit prendre les mesures nécessaires lorsqu’il sait ou devrait raisonnablement savoir que la travailleuse ou le travailleur est exposé à une situation de violence conjugale.

Bien que cette obligation est dorénavant incluse dans la Loi, le sujet demeure délicat, et il n’est pas évident pour un employeur de savoir ce qu’il peut et doit faire dans un tel contexte :

  • Quel est mon rôle, quelles sont mes obligations?
  • Comment discerner les manifestations de violence conjugale en milieu de travail?
  • Comment bien réagir en cas de dévoilement?
  • Quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place pour soutenir et protéger le personnel de mon organisation?

Cet événement en trois parties s'adresse aux gestionnaires et aux professionnels des ressources humaines. Il vise à sensibiliser à la problématique de la violence, à informer quant au rôle de l'employeur en matière de soutien et de protection des employées qui en sont victimes, et à proposer des mesures et des bonnes pratiques à instaurer en milieu de travail.

Clientèle visée

  • Coordonnateurs SST
  • Dirigeants
  • Ressources humaines
  • Superviseurs et contremaîtres

Accès

  • En ligne

Unité d'éducation Continue

0.0

CRHA

0.0

Durée :

3 heures

Objectifs

Cet événement permettra aux gestionnaires et aux professionnels des ressources humaines de :

  • Être informé et comprendre le rôle et les obligations de l'employeur en matière de violence conjugale, selon la législation.
  • Comprendre les différentes formes de violence conjugale.
  • Reconnaître les manifestations de la violence conjugale en milieu de travail.
  • Comprendre comment le milieu de travail peut agir comme un allié important contre la violence conjugale.
  • Être outillés pour répondre et réagir adéquatement à un dévoilement de violence conjugale.
  • Connaître les meilleures pratiques à mettre en place dans son milieu de travail pour soutenir les employés victimes de violence conjugale.

Contenu

PARTIE 1 – LE RÔLE EXPLICITE ET LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE VIOLENCE CONJUGALE.

Animée par Me Sonia Kadi, avocate et conseillère au Centre patronal SST, cette partie présente le rôle explicite et les obligations de l’employeur en matière de violence conjugale.

PARTIE 2 – POURQUOI ET COMMENT LES MILIEUX DE TRAVAIL SONT DES ALLIÉS IMPORTANTS CONTRE LA VIOLENCE CONJUGALE.

Animée par Catherine Boucher, agente de projet Milieux de travail alliés contre la violence conjugale au Regroupement des maisons pour les femmes victimes de violence conjugale, cette deuxième partie présentera :

  • Les formes de violence conjugale et les manifestations en milieu de travail.
  • Les signes de violence conjugale en milieu de travail.
  • Les principes à appliquer pour répondre et réagir adéquatement à un dévoilement de violence conjugale.
  • Les mécanismes et mesures de soutien en cas de dévoilement.
  • Les mesures d’accommodement et de sécurité qui peuvent être mises en place.

PARTIE 3 - CAS CONCRET DE PRISE EN CHARGE D'UN MILIEU DE TRAVAIL : TÉMOIGNAGE D'UNE ENTREPRISE 

Cet événement se conclut par la présentation d’un témoignage de l’entreprise Paradox, qui a mis en place des mesures concrètes pour soutenir, protéger et accompagner ses employées victimes de violence conjugale. Directrice ressources humaines et SST de l’entreprise, Mirley Menezes présentera la démarche instaurée dans son entreprise en vue de sensibiliser les employés à la problématique de la violence conjugale. Des exemples concrets et des outils seront partagés. 

Outils remis

  • "Guide pratique à l'intention des employeurs, des syndicats et des employés" du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale.
En ligne
Date & Heure
19 mars 2024
09 h 00 12 h 00
Organisateur

Centre patronal SST

514-842-8401
cpsst@centrepatronalsst.qc.ca
Formateur(s)
Formatrice/Formateur
Catherine Boucher

Catherine Boucher est technicienne en travail social et titulaire d’un baccalauréat en sociologie. Elle œuvre depuis une douzaine d’années à titre d’intervenante auprès des femmes et des enfants victimes de violence conjugale. Après avoir œuvré en maison d’aide et d’hébergement, puis à SOS violence conjugale, elle s’est jointe à l’équipe du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale à titre de formatrice et agente de projet, dans le cadre du programme Milieux de travail alliés.

Formatrice/Formateur
Sonia Kadi

Me Sonia Kadi est diplômée en droit de l’Université d’Ottawa et est membre du Barreau du Québec depuis 2020.

 

Avant d’avoir été reçue avocate, Sonia Kadi a œuvré pour la CNESST à titre d’agente de prévention, en plus d’effectuer des stages auprès de différents organismes, pour qui elle a notamment analysé les plaintes pour harcèlement psychologique au travail, procédé aux entrevues des témoins, et plaidé ou concilié des dossiers de santé-sécurité devant le Tribunal administratif du travail (TAT) et le Tribunal administratif du Québec.

 

Me Kadi s’intéresse particulièrement au volet indemnisation des accidents et maladies professionnelles et à leurs répercussions. Pour elle, la sensibilisation à ces enjeux est essentielle, tant pour prévenir les cas de lésions professionnelles que pour assurer une gestion optimale de ceux-ci.

 

Au Centre patronal SST depuis 2023, elle donne notamment la formation Code criminel du Canada et lois en SST : obligations et diligence raisonnable.

Formatrice/Formateur
Mirley Menezes

D’origine brésilienne, Mirley Menezes est reconnue comme une personne autodidacte, altruiste, débrouillarde et résiliente.


Globetrotteuse polyglotte, elle a habité différents pays et occupé de multiples fonctions dans plusieurs domaines. Entre autres, elle a œuvré au Japon à titre de responsable de l’intégration de la main-d’œuvre immigrante. Cela l’a par la suite amenée au Mexique, où elle a tissé des liens d’affaires entre les deux pays, avant d’immigrer au Canada, en 2008. 


Depuis 13 ans, elle prête ses talents à l’entreprise Systèmes de sécurité Paradox, pour laquelle elle a occupé différents rôles : gestion du changement, amélioration continue, santé et sécurité, gestion des ressources humaines, etc.


Passionnée par le droit de la personne, la psychologie et la synergologie, Mirley Menezes a toujours cherché, à travers ses formations, ses projets et ses partenariats, à aider les individus vivant des difficultés. 


Depuis 2018, elle travaille plus particulièrement sur la sensibilisation et les conséquences de la violence conjugale au travail, et l’aide aux victimes.

PARTAGER

Découvrez ce que les gens voient et disent à propos de cet événement et rejoignez la conversation.